Menu
Menu

Meet the makers : Yvonne de Grazia, artiste plasticienne

Rencontre avec Yvonne de Grazia. Yvonne est une artiste plasticienne avec une approche interdisciplinaire. Venir au fablab lui permet de passer de l'idée immatérielle à l'objet physique et concret.

Quel est ton profil de makeuse ? Artiste, bricoleuse, makeuse,… depuis toujours ?

Je suis artiste plasticienne avec un parcours professionnel varié, tant dans le temps que dans l’expérience. J’ai fait des études d’art plastique pendant cinq ans. J’ai ensuite travaillé pendant de nombreuses années dans le domaine de la communication et du marketing. Ces années dans le monde du marketing ont d’ailleurs eu un impact sur mon art car cela m’a amené à avoir un autre regard sur l’image. Mon approche est assez interdisciplinaire, tant dans l’approche des techniques que dans l’approche des matières. Depuis maintenant quelques années, je me concentre principalement sur ma recherche personnelle.

Qu’est-ce qui t’a amenée au cityfab1 ? Qu’est-ce qui t’a motivé à venir ?

L’année dernière, lors du Brussels Design September, j’ai aperçu un post du cityfab1 sur les réseaux sociaux. Je suis donc venue sur place et j’ai tout de suite trouvé l’espace attrayant et l’atmosphère agréable. Les objets exposés lors de ces portes ouvertes m’ont permis de voir une partie de ce que les machines du lab peuvent offrir comme possibilités créatives et de voir concrètement en quoi elles pourraient correspondre à mes propres projets et recherches.
J’avais aussi envie de venir au fablab pour découvrir une nouvelle façon de travailler, me lancer dans de nouveaux projets. J’aime apprendre de nouvelles choses, j’aime les surprises et le fablab est l’endroit idéal pour cela !

Pour toi, qu’est-ce que c’est un fablab ? 

C’est un lieu complémentaire à mon atelier. Ce dernier me permet de réaliser la première étape de mon travail de création : la réflexion et la recherche. J’y fais aussi beaucoup de tests.
Le fablab, c’est l’étape de réalisation, le passage de la réflexion au concret. Cette étape demande de la concentration. J’aime me mettre dans ma bulle en écoutant de la musique lorsque je réalise des pièces.

Quels sont les avantages à venir utiliser un lieu comme le cityfab1 ?

Il y a une vraie diversité dans l’offre des machines et l’atmosphère est super agréable. Le contact avec l’équipe est facile, il y a une réelle ouverture d’esprit. Après un petit temps d’adaptation, les machines sont facilement accessibles, et au fur et à mesure, on se sent de plus en plus à l’aise.
L’avantage est aussi que les outils du lab permettent de passer du non-concret au concret, de l’immatériel au matériel. On passe donc d’un concept à un objet physique et ce, assez rapidement !

Quelle est ta machine de prédilection ? Pourquoi ?

J’aime beaucoup la laser car je travaille beaucoup avec le textile et cette machine me permet de découper et graver dedans. J’ai pu développer un procédé personnalisé pour travailler sur différents types de textiles, de très épais à ultra fins, en couche ou non. Mais malgré cela, la manipulation de la matière est à chaque fois unique.

Mon intention est d’élargir mes compétences grâce à la brodeuse numérique.

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui n’est jamais venue au fablab ? et aux makers ? 

Je dirais qu’un des éléments les plus importants est la préparation des fichiers. Et ce, quel que soit le profil de la personne : hobbyiste, designer, artiste,… Et je trouve aussi que c’est intéressant de se faire un petit guide personnalisé en fonction de ses propres besoins.
Aussi, j’aime bien venir deux jours d’affilée, ça me permet de bien avancer.

Quel est le sujet de tes créations ? Quelles sont tes inspirations ?

Mon travail porte sur les données collectées (chiffres, images, faits, extraits de texte…) et la mémoire collective. Sur base de cela, je fais des propositions visuelles. Mes inspirations sont les penseurs de notre temps mais également les artistes classiques. Mes travaux récents sont des jacquards numériques, des textiles manipulés, des dessins textiles, des gravures…

Plongez dans l’univers d’Yvonne en allant faire un tour sur son site ou sur sa page Instagram !

Aussi, si vous avez vous-même envie de vous former à la découpeuse laser, jetez un oeil à nos formations. 🙂

Nos tutos et bon plans !

Vous cherchez des astuces pour vous faciliter la vie au fablab ? Voici une liste de liens utiles rassemblés par l’équipe !

Lire plus

Meet the makers : Amal

Ancienne journaliste, Amal est une jeune makeuse qui a pour objectif de se lancer dans l’entrepreneuriat en lançant sa propre marque de jouets en bois.

Lire plus

Meet the… Fabulous Shop

Cette semaine, nous vous présentons le Fabulous Shop, une boutique collaborative éphémère qui propose des créations belges nées dans les fablabs. Un rêve devenu réalité grâce à l’appel à projets “Auberge Espagnole” de hub.brussels, le soutien de citydev.brussels et des équipes des cityfabs et surtout, grâce à l’implication et à la collaboration du collectif de makers porteur du projet.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – Personnaliser un coffret à stylos pour la fête des mères

À l’aide des découpeuses laser des cityfabs, il est très facile de personnaliser un objet en le gravant avec du texte ou un dessin. Dans ce tuto, nous allons voir comment graver du texte dans du bois afin de réaliser un cadeau personnalisé pour la fête des mères. Il est tout à fait possible de personnaliser plein d’autres objets avec la même technique à condition de jouer avec les réglages de la machine.

Lire plus

Meet the makers : Ambroise de Changy

Ambroise de Changy est le jeune créateur derrière le concept Gibbidy, une marque belge proposant de la décoration d'intérieur alliant écologie, originalité et jeux de lumières.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – Fabriquer un tampon encreur

DIY : Comment fabriquer un tampon encreur soi-même. Pour ce tuto, nous allons utiliser la découpeuse laser. Cette machine permet de graver, marquer et couper différents matériaux : bois, tissus, plexiglas, caoutchouc… C’est LA machine phare des fablabs… Elle permet de réaliser toutes sortes d'objets assez facilement. Ici, nous allons réaliser un tampon encreur. Un petit objet idéal pour customiser faire-part, invitations, textiles ou autre.

Lire plus

Meet the makers : Bernard Declercq, sculpteur

Bernard Declercq nous parle de son expérience au fablab et de comment l'utilisation d'un tel lieu lui permet de garder le contrôle sur son processus de production en lui offrant la possibilité de faire aboutir les phases de recherche de ses projets.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – personnaliser un sac en toile

DIY : Comment personnaliser un sac en toile soi-même. Ici, nous allons utiliser la technique du flocage, une méthode permettant le marquage par transfert thermique. C’est une façon simple de customiser vos vêtements, sacs et textiles en tout genre ! C’est aussi une technique idéale pour redonner un nouveau look à des vieux vêtements ou pour personnaliser les tote bags qui s’accumulent chez la plupart d’entre nous depuis quelques années…

Lire plus

Le “DIY” aux cityfabs

Le DIY, cette tendance revenue à la mode ces dernières années, ne fait que se développer et s’applique à de plus en plus de domaines. Par nécessité économique, prise de conscience environnementale ou encore car on ressent le besoin de libérer sa créativité, fabriquer par soi-même apporte l’agréable sensation du travail accompli et un attachement aux objets créés plus important par rapport à des objets achetés.

Lire plus

Meet the makers : Dimitri Van de Bremt, ingénieur architecte

Dimitri est un féru des découpeuses laser ! Grâce à elles, il crée des objets déco simples et élégants. Découvrez son portrait !

Lire plus