Menu
Menu

Meet the makers : Ambroise de Changy

Ambroise de Changy est le jeune créateur derrière le concept Gibbidy, une marque belge proposant de la décoration d'intérieur alliant écologie, originalité et jeux de lumières.

Quel maker es-tu ? Bricoleur depuis toujours ?

Vers mes douze ans, j’ai commencé à bricoler des cadres et autres décorations d’intérieur que je découpais à la main et que je proposais sur des marchés de Noël pour me faire un peu d’argent de poche. Ces premiers bricolages m’ont permis de découvrir les possibilités qu’offrent des matériaux comme le carton, et des outils comme le cutter, la colle chaude, etc.

J’ai continué à en faire jusqu’à ma rhéto en 2018 puis je me suis lancé dans des études en sciences de gestion à l’université Saint-Louis à Bruxelles.

À ce moment-là, poussé par l’envie d’apprendre les bases de l’entrepreneuriat, j’ai imaginé un produit plus abouti pouvant être proposé en magasin dans le but de découvrir certains rouages comme la TVA ou la nécessité d’obtenir un statut spécifique par exemple.

En arrivant à l’université, j’ai dû faire des démarches pour devenir étudiant entrepreneur. Je me suis lancé dans le projet Gibbidy avec un premier produit, alliant carton et lumières, les « shadow box », que je fabrique encore aujourd’hui.

Comment as-tu commencé à venir au fablab ? 

Et bien c’est vraiment le fruit du hasard !

Avant, je déléguais mes découpes laser à des professionnels jusqu’au jour où, lors d’un événement, j’ai discuté avec une dame car j’avais reconnu des objets découpés au laser sur ses présentoirs. Elle m’a expliqué qu’elle réalisait ses découpes elle-même au cityfab1. J’ai donc poussé la porte du cityfab1 et j’ai découvert le monde des fablabs ! Je me suis rendu compte que je pouvais avoir accès à des machines qui me semblaient inaccessibles auparavant et j’ai directement suivi la formation découpeuse laser pour être capable de faire mes découpes par moi-même.

Pour toi un fablab c’est …

C’est un atelier partagé avec des machines beaucoup trop chères (rires) qui permet de découvrir les bénéfices de leur usage alors qu’on ne pourrait normalement jamais en toucher une en tant que particulier.

Mais les fablabs ce sont aussi des communautés de makers qui fleurissent et qui permettent de lancer des projets comme le Fabulous Shop par exemple ! Il s’agit d’un magasin éphémère monté par des utilisateurs de fablabs qui a été sélectionné par hub.brussels et qui prendra ses quartiers du 30 avril à fin juillet dans le Pop-Up L’Auberge Espagnole situé chaussée de Wavre 331 à Etterbeek. On y trouvera des créations, tout droit sorties des fablabs !

Quels sont les avantages du cityfab 1 ?

L’avantage principal c’est que je peux faire mes découpes moi-même et donc gérer les réglages de la machine pour atteindre le meilleur rendu possible. Au final, je suis celui qui connaît le mieux mes produits et quand je passais par des professionnels, bien que j’essayais de leur expliquer au mieux mes attentes, les résultats n’étaient pas toujours au top.
Le deuxième avantage c’est le côté communauté dont j’ai déjà parlé. Me retrouver à ouvrir un magasin éphémère avec d’autres makers, c’est vraiment incroyable !
Et puis, ça me donne plein d’idées de projets plus perso que je peux réaliser facilement par moi-même maintenant. Ça booste vraiment ma créativité et me permet de développer plein de choses que je n’aurais pas développées auparavant.

Ton conseil à une personne qui n’est jamais venue au fablab ?

Déjà, mon premier conseil c’est de passer au fablab pour se rendre compte des possibilités qu’il peut offrir mais aussi et surtout de s’intéresser aux produits qui y sont fabriqués.
Ne pas s’intéresser uniquement au fablab en lui-même mais aussi à ce qu’il en sort, car tu as beau voir les machines, tu ne te rends pas tout de suite compte de tout ce qu’il est possible de réaliser.
Ensuite, pour quelqu’un qui est déjà au fablab je lui conseillerais de faire un tour de toutes les machines. Au début j’étais vraiment focus uniquement sur la découpeuse laser. Un jour, pendant une longue découpe, j’ai fait un tour dans le fablab et j’ai vu qu’il y a la possibilité d’imprimer sur des t-shirts, qu’il y a une brodeuse, etc. En tant que chef scout, ça m’a par exemple donné l’idée de broder des vestes dans le futur.

Quelle est ta machine de prédilection ?

C’est la découpeuse laser, je suis clairement à fond dessus depuis trois – quatre ans et je la connais par cœur. Maintenant, je commence tout  doucement à penser à faire d’autres formations comme la formation CNC.

Que crées-tu ?

Avec Gibbidy je crée deux produits. La « shadow box » dont j’ai déjà parlé et qui est mon produit de prédilection que je fais depuis le début en 2018. Ce sont des box en carton de 15 centimètres de côtés, animées par différents thèmes et composées de 3 planches qui sont dessinées à la main et vectorisées avant d’être découpées au cityfab1. Le tout est éclairé de l’intérieur par une lampe LED pour donner un aspect de profondeur et de 3D.

Ensuite, je viens de lancer les « Light Memories Box » qui sont des box « cartes postales », en bois cette fois-ci, et qui représentent les skylines de différentes villes belges, éclairées par un LED.

Pour découvrir l’univers d’Ambroise, rendez-vous sur son compte Instagram ou son compte Facebook !

Si vous aussi, vous avez envie de vous former à la découpeuse laser ou à une autre machine, jetez un œil à nos formations🙂

 

Nos tutos et bon plans !

Vous cherchez des astuces pour vous faciliter la vie au fablab ? Voici une liste de liens utiles rassemblés par l’équipe !

Lire plus

Meet the makers : Amal

Ancienne journaliste, Amal est une jeune makeuse qui a pour objectif de se lancer dans l’entrepreneuriat en lançant sa propre marque de jouets en bois.

Lire plus

Meet the… Fabulous Shop

Cette semaine, nous vous présentons le Fabulous Shop, une boutique collaborative éphémère qui propose des créations belges nées dans les fablabs. Un rêve devenu réalité grâce à l’appel à projets “Auberge Espagnole” de hub.brussels, le soutien de citydev.brussels et des équipes des cityfabs et surtout, grâce à l’implication et à la collaboration du collectif de makers porteur du projet.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – Personnaliser un coffret à stylos pour la fête des mères

À l’aide des découpeuses laser des cityfabs, il est très facile de personnaliser un objet en le gravant avec du texte ou un dessin. Dans ce tuto, nous allons voir comment graver du texte dans du bois afin de réaliser un cadeau personnalisé pour la fête des mères. Il est tout à fait possible de personnaliser plein d’autres objets avec la même technique à condition de jouer avec les réglages de la machine.

Lire plus

Meet the makers : Ambroise de Changy

Ambroise de Changy est le jeune créateur derrière le concept Gibbidy, une marque belge proposant de la décoration d'intérieur alliant écologie, originalité et jeux de lumières.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – Fabriquer un tampon encreur

DIY : Comment fabriquer un tampon encreur soi-même. Pour ce tuto, nous allons utiliser la découpeuse laser. Cette machine permet de graver, marquer et couper différents matériaux : bois, tissus, plexiglas, caoutchouc… C’est LA machine phare des fablabs… Elle permet de réaliser toutes sortes d'objets assez facilement. Ici, nous allons réaliser un tampon encreur. Un petit objet idéal pour customiser faire-part, invitations, textiles ou autre.

Lire plus

Meet the makers : Bernard Declercq, sculpteur

Bernard Declercq nous parle de son expérience au fablab et de comment l'utilisation d'un tel lieu lui permet de garder le contrôle sur son processus de production en lui offrant la possibilité de faire aboutir les phases de recherche de ses projets.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – personnaliser un sac en toile

DIY : Comment personnaliser un sac en toile soi-même. Ici, nous allons utiliser la technique du flocage, une méthode permettant le marquage par transfert thermique. C’est une façon simple de customiser vos vêtements, sacs et textiles en tout genre ! C’est aussi une technique idéale pour redonner un nouveau look à des vieux vêtements ou pour personnaliser les tote bags qui s’accumulent chez la plupart d’entre nous depuis quelques années…

Lire plus

Le “DIY” aux cityfabs

Le DIY, cette tendance revenue à la mode ces dernières années, ne fait que se développer et s’applique à de plus en plus de domaines. Par nécessité économique, prise de conscience environnementale ou encore car on ressent le besoin de libérer sa créativité, fabriquer par soi-même apporte l’agréable sensation du travail accompli et un attachement aux objets créés plus important par rapport à des objets achetés.

Lire plus

Meet the makers : Dimitri Van de Bremt, ingénieur architecte

Dimitri est un féru des découpeuses laser ! Grâce à elles, il crée des objets déco simples et élégants. Découvrez son portrait !

Lire plus