Menu
Menu

Meet the makers : Pierre Coppens, artisan luminaire

Focus sur Pierre Coppens, un de nos fidèles usagers au cityfab1 et créateur de la marque Arte Lucem, qui propose des luminaires en bois élégants et sortant de l’ordinaire. Artisan dans l’âme, il a pour vocation de vivre de sa passion.

Nous l’avons interviewé pour qu’il nous parle de son expérience au fablab.

1. Quel est ton profil de maker ? Bricoleur depuis toujours ou pas forcément ? Depuis quand ?

Bricoleur, bidouilleur depuis toujours. Mais je suis vraiment devenu maker quand j’ai commencé à faire mes propres meubles, avec du placage, car je ne trouvais pas ce que je cherchais en magasin, ou du moins, pas dans un budget raisonnable. Ensuite, j’ai commencé à créer des luminaires en bois et placages.

2. Comment as-tu commencé à venir au cityfab1, qu’est-ce qui t’a fait sauter le pas et t’a motivé ?

J’ai commencé à venir au cityfab1 il y a maintenant deux ans et demi car je cherchais une autre façon de produire mes créations, j’en avais marre de sous-traiter et d’avoir des problèmes avec mes prestataires.

3. Quels sont les avantages à venir utiliser un lieu comme le cityfab1 ?

L’avantage est la liberté de création et la rapidité de réaction. Lorsque je sous-traitais, les prestataires ne me convenaient pas toujours, je pouvais moins « tester » qu’au fablab.
De base, ce sont les principaux avantages que je voyais, je n’ai pas commencé à venir ici par conviction. Mais avec le temps, en apprenant à connaître l’esprit fablab, je peux maintenant dire que cette mentalité est devenue une des raisons qui me poussent à venir ici.

4. Quelle est ta machine de prédilection ?

La fraiseuse numérique (CNC). C’est avec cette machine que je travaille le bois.

5. Parle nous de ton projet.

Je fabrique des lampes en bois depuis maintenant cinq ans. J’ai commencé à faire des abat-jour en placage un peu par hasard : j’ai remarqué un jour que les feuilles de placage devant de la lumière vive devenaient translucides, que le rendu me plaisait bien et que ça pourrait être une bonne idée d’en faire des abat-jour.
L’idée est de me professionnaliser là-dedans mais malheureusement, c’est très compliqué de vivre de mes créations. La rentabilité n’est vraiment pas suffisante dès lors qu’il y a un intermédiaire dans la vente. Être artisan en Belgique n’est pas facile car c’est une condition assez précaire… Mais trouver du sens à mon travail est primordial pour moi, je continue donc à chercher des solutions pour, à terme, pouvoir vivre de ma passion.

6. Des projets futurs au fablab ?

J’aimerais me pencher un peu plus sur les possibilités qu’offrent les découpeuses laser, notamment en faisant des tableaux de marqueterie.

Vous voulez en voir plus ? Rendez-vous sur son site et n’hésitez pas à contacter Pierre par mail (info@arte-lucem.com) si ses créations vous font de l’œil !

Vous aussi vous voulez venir au fablab ? Formez-vous à la machine de votre choix et venez explorer votre créativité ! Découvrez nos formations.

 

Nos tutos et bon plans !

Vous cherchez des astuces pour vous faciliter la vie au fablab ? Voici une liste de liens utiles rassemblés par l’équipe !

Lire plus

Meet the makers : Amal

Ancienne journaliste, Amal est une jeune makeuse qui a pour objectif de se lancer dans l’entrepreneuriat en lançant sa propre marque de jouets en bois.

Lire plus

Meet the… Fabulous Shop

Cette semaine, nous vous présentons le Fabulous Shop, une boutique collaborative éphémère qui propose des créations belges nées dans les fablabs. Un rêve devenu réalité grâce à l’appel à projets “Auberge Espagnole” de hub.brussels, le soutien de citydev.brussels et des équipes des cityfabs et surtout, grâce à l’implication et à la collaboration du collectif de makers porteur du projet.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – Personnaliser un coffret à stylos pour la fête des mères

À l’aide des découpeuses laser des cityfabs, il est très facile de personnaliser un objet en le gravant avec du texte ou un dessin. Dans ce tuto, nous allons voir comment graver du texte dans du bois afin de réaliser un cadeau personnalisé pour la fête des mères. Il est tout à fait possible de personnaliser plein d’autres objets avec la même technique à condition de jouer avec les réglages de la machine.

Lire plus

Meet the makers : Ambroise de Changy

Ambroise de Changy est le jeune créateur derrière le concept Gibbidy, une marque belge proposant de la décoration d'intérieur alliant écologie, originalité et jeux de lumières.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – Fabriquer un tampon encreur

DIY : Comment fabriquer un tampon encreur soi-même. Pour ce tuto, nous allons utiliser la découpeuse laser. Cette machine permet de graver, marquer et couper différents matériaux : bois, tissus, plexiglas, caoutchouc… C’est LA machine phare des fablabs… Elle permet de réaliser toutes sortes d'objets assez facilement. Ici, nous allons réaliser un tampon encreur. Un petit objet idéal pour customiser faire-part, invitations, textiles ou autre.

Lire plus

Meet the makers : Bernard Declercq, sculpteur

Bernard Declercq nous parle de son expérience au fablab et de comment l'utilisation d'un tel lieu lui permet de garder le contrôle sur son processus de production en lui offrant la possibilité de faire aboutir les phases de recherche de ses projets.

Lire plus

Tutoriel DIY au fablab – personnaliser un sac en toile

DIY : Comment personnaliser un sac en toile soi-même. Ici, nous allons utiliser la technique du flocage, une méthode permettant le marquage par transfert thermique. C’est une façon simple de customiser vos vêtements, sacs et textiles en tout genre ! C’est aussi une technique idéale pour redonner un nouveau look à des vieux vêtements ou pour personnaliser les tote bags qui s’accumulent chez la plupart d’entre nous depuis quelques années…

Lire plus

Le “DIY” aux cityfabs

Le DIY, cette tendance revenue à la mode ces dernières années, ne fait que se développer et s’applique à de plus en plus de domaines. Par nécessité économique, prise de conscience environnementale ou encore car on ressent le besoin de libérer sa créativité, fabriquer par soi-même apporte l’agréable sensation du travail accompli et un attachement aux objets créés plus important par rapport à des objets achetés.

Lire plus

Meet the makers : Dimitri Van de Bremt, ingénieur architecte

Dimitri est un féru des découpeuses laser ! Grâce à elles, il crée des objets déco simples et élégants. Découvrez son portrait !

Lire plus